Autour du Haïku...

Le haïku, c'est surtout un regard, une attitude, une relation au monde, un mode de vie. Il ne suffit pas de pisser trois lignes en trois jets court, long, court ou de replier une phrase comme un mètre de charpentier pour dire que l'on a écrit un haïku. Au delà des règles formelles, même communément acceptées, il y a la magie de cette écriture basée sur le regard, le choix des images, le discours intime, le sens du Cosmos, le dérisoire...

Plutôt que d'énoncer des règles, il m'a paru plus utile de donner des élements de la démarche de constitution de ce regard. Chacun pourra ainsi faire le cheminement, car ici ailleurs, c'est le chemin et non le but qui compte.

Des auteurs, en dehors du haïku, utilisent des techniques propres au haïku. Ils peuvent contribuer à mieux appréhender cette écriture.

Sei Shônagon (Japon) - Notes de chevet (966 - 1017 ?)

Abbas Kiarostami (Iran) - Avec le vent (2002)

Kenneth White (Irlande)