Haiku - tempslibres : Le copyright. . .

Quelques réflexions

Tout contrôle est illusoire, vu qu'il est impossible de montrer quelque chose sans qu'il ne soit à disposition du lecteur (= écrit sur sa machine). L'internet bouleverse le droit d'auteur. Il faut publier au plus tôt, et avec la plus grande publicité, pour que la copie soit toujours identifiable par le lecteur.

De plus, doit-on se réserver un droit sur le plaisir, sur dix-sept syllabes ?

Oui et non.

Oui. Car il faut éviter l'exploitation de l'acte de création.

Non. J'écris pour mon plaisir. Et je le partage. Je suis plutôt tendance Unix, la liberté de diffusion sous mon nom, façon le CopyLeft de la licence GNU. J'ai hésité.

Pour éviter toute discussion et protèger le travail des auteurs, je place cependant une mention de copyright :

"Le matériel de ce site (images et textes) est, sauf mention contraire, propriété de Serge Tomé. L'utilisation de ce matériel est soumise à une demande explicite (e-mail à ). Néanmoins, les haïku m'appartenant sont libres de diffusion sur l'Internet, sous mon nom. Les autres sont soumis à une autorisation explicite de leur auteur (je peux relayer votre demande)."

Le matériel ne m'appartenant pas est publié ici avec l'accord des auteurs.

Infos sur le droit d'auteur et notamment le droit de citation...

Liens vérifiés le :