Le haïku : mode d'emploi

Syntaxe

Quelques points de grammaire sont utiles à connaitre pour comprendre la syntaxe utilisée dans le haiku. Ils permettent de comprendre comment on peut être à l'aise dans un si petit espace.

Relative liberté dans l'ordre des mots

En japonais, à cause de particules grammaticales suffixées aux noms et marquant les relations syntaxiques, les mots deviennent indépendants et peuvent être déplacés dans la phrase.
Les noms et beaucoup d'adverbes peuvent être mis n'importe où dans la phrase. Les verbes doivent cependant être placés à la fin de celle-ci.
Dans une phrase composée, la même liberté existe dans chaque proposition.
Selon le contexte, certaines particules grammaticales ainsi que le sujet du verbe peuvent être retirés.

Relative liberté de segmentation

La liberté de groupement des mots autorise une grande liberté de découpe de la phrase en parties, ce qui facilite le respect d'une structure 5-7-5. La coupure n'est plus guidée par la grammaire mais par le groupement des mots.

Ambiguité des mots

Dans un des systèmes de notation de la langue, le kanji (idéogramme chinois), un caractère peut avoir plusieurs prononciations et plusieurs sens. Dans un autre système, le kana (syllabaire japonais), un mot peut représenter jusqu'à cent homonymes. La compréhension se fait en fonction du contexte. Une phrase ne se comprend réellement que lorsque le contexte de celui qui parle est connu de celui qui écoute.

Ambiguité de la grammaire

Le déterminant précède toujours le déterminé. Le sujet du verbe est souvent absent. Les articles n'existent pas.