Haiku - tempslibres - Présentation de livre ...

Au coeur du temps
Micheline Comtois-Cécyre.

A la première lecture, j'ai vu un beau recueil, une écriture légère, des belles images.

En l'analysant plus en profondeur, j'ai trouvé une écriture particulière :

Elle est portée par un temps lent, voire immobile. Ce sont plus que des haïkus d'atmosphère car les situations ne sont pas statiques. Ici le temps semble plus lent comme celui des images de souvenirs.

Les images sont souvent juste effleurées, des fragments de vie. On dirait des notes dans un carnet afin de ne pas perdre le souvenir de ces moments. Elles sont souvent présentées par la juxtaposition d'éléments, sans que l'auteure ne conclue, laissant le lecteur intérioriser ce qui est sous-jacent à l'écrit.

Les haïkus et tankas sont animés par des oppositions actives (Intérieur versus Extérieur, Moi versus le Monde principalement) et des archétypes majeurs (la Mort, l'Absence, la Perte, le Temps, le Temps cyclique).

L'écriture insère les images, le vécu, dans le "Cosmos",c'est-à-dire la Nature, le Temps, le Cycle des saisons, et toutes les impressions perceptibles par les sens. Cela confère aux haïkus et tankas, une dimension autre que celle d'un simple petit écrit. Le texte s'insère dans le vécu du lecteur.

Mais la particularité de ce recueil est, pour moi, autre. Plus on avance, plus apparaissent des souvenirs intimes, plus l'amour pour son mari décédé affleure. Le recueil ressemble de plus en plus à une conversation avec le lecteur. Au fil des pages, la peine, l'absence, lourdes, l'emportent. L'auteure se confie de plus en plus à nous. Ce n'est plus là un recueil, mais une rencontre que nous faisons, un moment émouvant que nous partageons.

L'auteure a, pour moi, une écriture profonde, intense. Parfois grave. Cela n'empêche pas les moments amusants, légers. La Vie est ainsi, riche d'émotions.

J'ai particulièrement aimé :

Printemps
ma robe de bal
sur la route de la soie
un long trajet
journal à la porte
dans les pétales roses
un ami est mort

L'irruption de la Mort.

à l'aube
dans le marais secret
appel de la bécassine

Yugen et mystère. Archétype de l'Appel, du Cri de la chose cachée.

giboulée d'avril
visite de mes petits-enfants
entre deux nuages
au printemps
les arbres se feuillent
pour l'été
au coeur du temps
s'aimer
Eté
rentrer de voyage
le soleil couchant
s'éteint dans le rétroviseur

Le temps.

l'étang s'anime
les lucioles lumineuses
souffle de la nuit

Haïkus d'atmosphère marqués par un temps lent.

navire échoué
au bord du fleuve
un gros écrou rouillé
seule, j'entends le ressac
l'été si court

Atmosphère, sens inéluctable du Temps, archétype de la Chute.

dans le cou
un mordillage
jambes nues dans les framboisiers
Automne
la lune
une orange sanguine
dans l'ombre de la terre
en octobre
la forêt flambe
seule sous la couette

Solitude, temps lent.. Opposition Intérieur versus Extérieur, Moi versus le Monde, "Froid" versus "Chaud".

équinoxe d'automne
les oies signalent
leur passage
une autre saison
sans lui

Solitude, temps lent. Archétypes de la Séparation, du Cycle du Temps. Opposition Moi versus le Monde. Insertion dans la Monde.

entre les lames du store
la lune troublée
glisse un oeil
Hiver
le tremble frémit
à l'approche du vent
la mort du loup
après tant d'hivers
je n'aime que toi
rayon de soleil
sur la photo de famille
même le chien sourit
neiges et froidures
le pain chaud sort du four
les champs de blé endormis

Oppositions Intérieur versus Extérieur, Chaud versus Froid.

solstice d'hiver
lueurs rose de l'aube
ce qu'il reste de nos nuits

Solitude, temps lent, mise en rapport de Moi et du Monde.

petit déjeuner
café au lait
un seul bol
La cinquième saison
la nuit nous appartient
dans les draps
nos deux parfums
nuit d'été
tu dormais j'écoutais
la plainte du huard
pénétrer les grands espaces
de mes songes
toute l'année
du pain sur la planche
mon mari boulange
ses deux belles mains
sur le sein rond du pâton

Revue par , 2017

couverture du livre

Au coeur du temps.

Haïku

Editions des petits nuages, Ottawa ,
ISBN 978-1-926519-20-3
100 pages, format 15x20cm
illustrations Gérard Cécyre et Gérald Aubut

Editions des petits nuages : petitsnuages @ bell.net