Haiku - tempslibres - Présentation de livres.

Un million d'éléphants
Yann Redor

Le haïku de voyage est un genre difficile. On se heurte au problème partager avec le lecteur des lieux qu'il ne connait pas. Alors, souvent, on nomme. Cela ne lui dit rien et occupe de la place dans le haïku. Mais il faut aussi nommer pour planter le décor. Et puis, il ne faut pas raconter son voyage, en présenter des photos commentées. Il faut plutôt placer en pêle-mêle des sensations (couleurs, odeurs), des impressions, des images fortes. Pour celles-ci, ce sont les détails qui marquent le plus, qui sont le plus efficace.

En fermant un bon recueil de haïkus de voyage, on doit en emporter la sensation que l'on y était, que l'on a vu, que l'on a vécu cela, au Laos.

Et pour ce recueil, c'est le cas.

J'ai particulièrement aimé :

Cage en osier
au coeur de la courette
le coq n'est plus
Une ou deux secondes
les yeux clos du chauffeur
avant le virage
Kip bath et euro ...
dans mon esprit et ma ceinture
les billets s'emmêlent
Route nationale
dans la mare boueuse
l'éclat du lotus
Matin
un coq, un cochon qu'on égorge
mon duvet si chaud
Quittant la bambouseraie
un ballet
de douze libellules
Toilette au fleuve
jeunes et moins jeunes
pleines de grâce
Trois coups de machettes
... huit paires de baguettes
naissent du bambou
Le salut d'un coq
puis d'un autre puis d'un autre
dix-sept heures
Bruit d'éperons
trois gamins aux pieds nus et 
leurs pièges à rats
Case après case
chaque soir sous la lune
le son de la flûte
Lueurs vacillantes
le vieil homme et sa pipe
d'opium

Revue par , 2015

couverture du livre

Un million d'éléphants

Haïku

Editions AFH, 2015, Collection Solstice
ISBN 979-10-93318-02-8 - (AFH)
- préface de Philippe QUINTA
- 69 haïkus
- illustrations GAO Shuang
- 59 pages, format 11 x 13 cm

Pour commander :

AFH : http://www.association-francophone-de-haiku.com/publications/publications_afh.html ;
8 euros