Haiku - tempslibres - Présentation de livre ...

Syrie - Les hirondelles crient
Haïkus, senryûs et autres tercets
Josette Pellet

Josette a eu la chance de connaître la Syrie avant. Une Syrie riche et encore vivante. Ell nous en a ramené des haïkus d'atmosphère, de vie heureuse mais où le drame futur est là, présent entre les lignes.

Puis la révolte est arrivée, suivie de la guerre. Nous avons tous alors tourné la tête, évité de regarder ce qui se passait là-bas. Peu de haïkus ont été écrits sur cette tragédie, contrairement aux autres guerres contemporaines. Lassitude ? Complexité de la situation ? Lâcheté ?? Pourquoi n'avons nous donc rien écrit ?

Le recueil de Josette est à ce titre précieux, comme un des seuls "reportages" sur cette guerre civile à travers le haïku, si efficace pour montrer des images. Il est des recueils militants. Celui-ci en est un.

L'organisation en pages en regard, à gauche l'avant, à droite le maintenant, séparées par la pliure du livre, rend d'autant plus marquante la fracture.

Sur le plan technique, des haïkus très beaux, des tercets efficaces. Mais faut-il parler de technique devant la force des images et de leur assemblage, devant l'horreur de la guerre civile ?

Un livre à avoir !

De frêles fleurs jaunes
se balancent sur les toits -
cours des forgerons
Lavés pomponnés
à la brosse à dents -
poissons de l"Euphrate
Voiles et naguillés
le tout Alep au parc -
Vendredi Saint
Lampions en couronne
autour du tronc d'un banyan -
Pâques orientales
Dieux des petits riens
petits dieux du quotidien -
quartier d'artisans
Foule de policiers
barrant l'accès aux quais -
où est le danger
Même l'eau chuchotte
sous le magnolia
du palais Azem
Mélopée du muezzin -
rasant les coupoles
les hirondelles crient
Empreintes de pas
dans une mare de sang --
maison éventrée
Fracas des obus
tombant dans la rue - "Ahmeeeed !"
appelle une mère
Hurlements de gosses -
dans les structures médicales
plus d'anesthésiants
Evier de cuisine
dans l'herbe d'un jardin
des gravats partout
Brutalités sévices
deux ans de guerre sale -
savonneries vides
Des hommes armés
à l'entrée de l"hôpital -
qui blessé, qui mort ?
Les mains brisées
par les sbires du régime -
caricaturiste
Chaussures poussièreuses
devant une porte ouverte -
sans propriétaire

Revue par , 2015

couverture du livre

Syrie - Les hirondelles crient
Haïkus, senryûs et autres tercets

Haïku


éditions unicité, 2013
ISBN 978-2-979232-54-3 - (éditions unicité)
- 150 haïkus
- Encres de Patrice Duret, préface de Serge Tomé
- 93 pages, format 14.8x21 cm

Pour commander :