Bloc notes - Serge Tomé

Techniques d'écriture

Le vide, l'ellipse...

Je privilégie l'ellipse, et la cassure de rythme. Je ne suis pas Zen, bien que... Mais je préfère alléger au maximum le haïku en y introduisant le Vide. Je pense que cela aide le lecteur dans sa reconstruction des images. J'utilise en cela une technique T'ang (Chine vers 700) (voir François Cheng, le Plein et le Vide). J'allège au maximum le poème. Chaque mot pouvant être déduit des autres est supprimé.

Il en reste une ossature minimale, quelques traces de la perception de l'auteur, juste un départ pour laisser au lecteur le maximum de liberté dans sa reconstruction interne de l'image. Il ne faut pas oublier l'origine du haïku comme étant cette pièce de départ d'une écriture séquentielle.

Un autre aspect important de l'ellipse est de permettre plusieurs lectures simultanées du même texte. Le lecteur peut y voir, non seulement des 'images' différentes selon son humeur, son vécu, mais plusieurs images simultanées. Un poème multivalent. Une technique qui accroit sa persistance dans le stockage à long terme de la mémoire du fait des ses points d'ancrage multipliés.

...



2004-10-15 - Serge Tomé