tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

fighting illness-
the darkness before the light
of the new year

luttant contre la maladie -
l'obscurité avant la lumière
de l'année nouvelle


Alan Summers, England
cco 2012-01-1

Commentaire.

Associations :
- entre aube et année nouvelle.
- entre aube et fin de maladie espérée.
- incertitudes de la maladie et celle de l'année qui commence.
- entre obscurité et lumière

Absence : l'inquiétude, l'incertitude

Mots clés

maladie nouvel-an aube obscurité lumière

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* association - Associations.
Images mises en association. L'interaction provient du partage d'une partie seulement des sèmes. Il n'y a pas de similitudes ou d'oppositions qui créent une dynamique. La relation est cependant plus forte que dans la juxtaposition qui place des images côte à côte sans relations sémantiques entre elles.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* absence - L'élément important n'est pas nommé.
Le haïku est organisé autour d'un élément non nommé auquel chaque image se réfère. L'intérêt est d'économiser la place qui serait utilisée par le fait de nommer l'élément tout en disposant de l'effet qu'il produit.

Le haïku peut apparaitre comme une voûte dont l'échafaudage a été retiré. Si le haïku est bien composé, l'élément principal est absent mais tout parle de lui.

Cette technique permet de retarder le rangement en mémoire car le lecteur doit compléter le discours au moyen de l'élément non nommé pour que le haïku soit compréhensible sans ambiguïté. Il acquiert alors un poids mémoriel plus important.

* - L'élément important n'est pas nommé.
Le haïku est organisé autour d'un élément non nommé auquel chaque image se réfère. L'intérêt est d'économiser la place qui serait utilisée par le fait de nommer l'élément tout en disposant de l'effet qu'il produit.

Le haïku peut apparaitre comme une voûte dont l'échafaudage a été retiré. Si le haïku est bien composé, l'élément principal est absent mais tout parle de lui.

Cette technique permet de retarder le rangement en mémoire car le lecteur doit compléter le discours au moyen de l'élément non nommé pour que le haïku soit compréhensible sans ambiguïté. Il acquiert alors un poids mémoriel plus important.

Archétypes et dialectiques

* A_LumièreNuit - La Lumière dans la Nuit.
Tout ce qui apparait au propre comme au figuré comme une lumière dans la nuit. Un espoir, le bout du tunnel. Un abri. Le phare. La survivance d'une chose noyée dans un univers "hostile".

* A_Nuit - La Nuit.
La nuit primale, avec son obscurité, ses "dangers", ses mystères et nos peurs millénaires.

* A_Reveil - Le Réveil, Revivre.
Quelque chose s'éveille, qui était "endormi". Qui renait après une période d'absence. Il se signale.

* D_ClairSombre - Clair <> Sombre, Lumière <> Obscurité.

* A_Lumière - La Lumière.
La Lumière.
A mettre en relation avec la Lumière dans la Nuit.

* T_Lent - Temps lent.
C'est une tranche de Temps longue durant laquelle tout semble immobile dans le temps. C'est le temps des atmosphères.

Tous les haïkus de l'auteur >>>