tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

la source coule ~
nous grignotons
le ragondin et moi


Vincent Hoarau, France
cco 2015-11-2

Commentaire.

Autre exemple de dislocation. On précise dans L3 la nature du sujet du segment qui précède. Ce mécanisme de rappel permet de créer une emphase sur le sujet. Il retarde aussi la compréhension et donc l'assimilation du haïku dans notre mémoire. Le haïku va donc "résonner" plus longtemps. Ce mécanisme est du même ordre que l'ouverture finale pour "prolonger" la trace du haïku.

Mots clés

source

Structure du haïku

Schéma(s) et Motif(s) présent(s) :

Schéma :
  Motif : mmm009 -

Technique(s) utilisée(s) :

* dislocation - Dislocation.
Dislocation : répétition du sujet à la fin (ou au début) du discours. Le sujet répété est alors précisé. Cela permet de retarder la compréhension et d'insister sur le sujet principal du discours.

ex: Il perd ses feuilles, l'arbre.

* union - Union entre l'auteur et le sujet.
Une relation, union, entre l'auteur et un être, animal ou chose. Empathie.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* auteur - L'auteur se met en scène.
Présence de l'auteur dans le haïku, l'auteur se met en scène mais ne parle pas nécessairement de lui.

* fin - Elément final donne le sens.
Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

Archétypes et dialectiques

* A_Rencontre - La rencontre fortuite.
La rencontre fortuite entre deux êtres avec un moment où quelque chose se passe entre eux.

Tous les haïkus de l'auteur >>>