tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

par à coups
le long du tronc -
la queue d'un écureuil


Marlène Alexa, Egypte
cco 2015-11-2

Commentaire.

Il n'y a pas que les mises en relation d'images qui sont le moteur d'un haïku. Il y a aussi les effets dynamiques. Parfois des effets de zoom ou d'abyme. Ici, c'est une simulation du mouvement. Et une fois de plus, une dislocation. Elle est basée sur une ellipse : ("elle monte") partie absente. Ces techniques permettent une grande économie de place et donc sont efficaces dans un espace si étroit.

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :


* progression - Progression.
Structure avec une progression, spatiale ou temporelle.

Effet obtenu: reinter - Réinterprétation en fin.
Oblige à une réinterprétation une fois arrivé à la fin de la lecture afin de pouvoir en dégager un sens non perçu au début de la lecture. L'augmentation du temps passé en mémoire court-terme avant la phase de liage contribue à la force de ce haïku.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-strs - Organisation, Structure superficielle


* S21 - Césure entre L2 et L3.
Césure en L2-L3.

Effet obtenu: liadyn - Liage dynamique.
La mise en relation des éléments crée un effet lors de la phase de liage en mémoire court-terme.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-strs - Organisation, Structure superficielle

Tous les haïkus de l'auteur >>>