tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

Grisaille de décembre -
j'allume au-dessus de la table
pour écrire des v?ux


Iocasta Huppen, Belgique
cco 2015-12-2

Commentaire.

Ah la lampe que l'on allume pour repousser l'obscurité ! Un archétype majeur qui vient du fond de notre passé lorsque le Feu repoussait la Nuit. Il se glisse ici où on ne l'attendrait pas. On peut aussi y trouver la trace de la Lumière que l'on transmet avec les v?ux. Techniquement ce haïku se base sur l'opposition "grisaille <> lumière" mais des archétypes sont à l'oeuvre dans l'infrastructure. Ce sont eux qui lui donnent sa force.

Mots clés

lampe nouvel-an lumière

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* opposition - Images en opposition.
Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

Archétypes et dialectiques

* A_LumiereNuit - La Lumière dans la Nuit.
Tout ce qui apparait au propre comme au figuré comme une lumière dans la nuit. Un espoir, le bout du tunnel. Un abri. Le phare. La survivance d'une chose noyée dans un univers "hostile".

Tous les haïkus de l'auteur >>>