tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

epiphanie -
cloué sur sa croix
un sapin nu


Vincent Hoarau, France
cco 2016-01-1

Commentaire.

Allusion fine au Christ sur le croix. Accentuée d'ailleurs par "nu" comme dans la représentation de la tradition chrétienne. Le bébé de la crèche finira ainsi (L2). Ce haïku est construit comme un résumé, de la naissance à la mort. Tout est écrit. Le pauvre sapin, lui, finira aussi ainsi. Trahi par ceux qui l'ont "adoré". Il faut remarquer la grande économie de mots du discours. Il faut aussi se méfier des haïkus. Ils sont parfois très profonds...

Mots clés

Epiphanie mort humour sapin_de_Noël religion

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* culturel - Utilisation d'un élément culturel externe.
Le haïku s'appuie sur un élément culturel externe bien connu du lecteur. Il y a partage d'un environnement (lieu, situation...) ou élement culturel (musique, peinture...) qui va chercher des souvenirs ou sensations dans la mémoire et le vécu du lecteur. Cela permet une grande économie de place, il ne faut rien ajouter d'autre, l'effet est produit par l'apport du lecteur.

* jeu_mots - Jeux de mots.
Jeu de mots, mot à double sens sans être un pivot. C'est souvent l'occasion d'un discours à plusieurs niveaux de lecture pour les mots à double sens. Ce trait est lié à l'humour, au comique de situation.

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* feuilleté - Discours à plusieurs niveaux de lecture.
Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme l'élément créant l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka, dont ils forment les deux parties. Ils se recouvrent cependant dans le haïku feuilleté.

Archétypes et dialectiques

* A_Chute - La Chute,déchéance,perte de statut,tomber,vieillir,mourir.
Tout ce qui est considéré comme une diminution de l'état, une perte de niveau, généralement suite au cours du Temps. Le déclin des êtres ou des choses.

Instanciations
- La maison abandonnée, la vieillesse, la maladie.
- L'approche de la mort, de la fin.
- La dégradation des lieux, des objets.
- Le déclin.
- Parfois toute situation sabi portant la trace des années sur un objet.

Type : Etat

Structure : Sujet + Verbe + Etat

Sujet := Toute chose
Verbe := être / devenir
Etat := abandonné / inutile / dégradé /diminué

Tous les haïkus de l'auteur >>>