tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

En descendant au tombeau
le cercueil de la danseuse
Se balance à droite et à gauche


Mohamad Alsari, Syria
cco 2016-02-1

Commentaire.

Humour noir. Qu'y a-t-il de plus fort lorsque tout s"'écroule que d'encore conserver un regard détaché et amusé même dans les situations les plus atroces. Le haïku a aussi cette particularité de permettre à l'auteur de s'échapper juste un instant aux horreurs des situations.

Mots clés

guerre mort Syrie

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :


* S1 - Phrase repliée.
Haiku en une phrase repliée.

Effet obtenu: decod - Décodage de la forme.
Influence le temps de compréhension du discours par le temps de décodage de la forme. Groupe les éléments par des césures physiques et temporelles.

Au niveau: 0-form - Niveau formel
Aspect formel, graphie, formes écrites.

Niveau de description: 1-pres - Présentation formelle


* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

Effet obtenu: liainc - Liage à l'Inconscient.
Certains éléments du haïku se relient à des éléments présents dans notre Inconscient. Ces liaisons créent lors de la phase de liage en mémoire court-terme. Les éléments présents dans l'Inconscient peuvent provenir de notre vécu mais plus probablement d'un fonds commun (Inconscient collectif) de modèles, de schémas qui sont nos briques de base pour intépréter le Monde. Ce sont les archétypes (au sens de Jung) et les dialectiques (oppositions polaires).

Au niveau: 2-prof - Niveau profond
Structures profondes, non explicites, objets actifs de l'inconscient.

Niveau de description: 6-inf - Infrastructure active (archétypes,dialectiques)

Archétypes et dialectiques

* A_Mort - La Mort.
Contexte de mort (deuil, décès, cimetière...) ou pulsion de mort (guerre, violence...).

Tous les haïkus de l'auteur >>>