tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

homesick—
sundown just behind
the fence

mal du pays —
le coucher de soleil juste derrière
la clôture


Sondra Byrnes, USA
cco 2016-02-2

Commentaire.

Haïku avec un discours à plusieurs niveaux. Le premier est une description objective de ce que l'auteure voit. Mais le second niveau est plus riche. On semble percevoir que quelque chose empêche l'auteure de revenir "au pays". C'est le rôle de L3 (clôture), d'ailleurs posée en fin, comme si on avait retardé le moment de le dire. A remarquer aussi l'archétype de la Fin de la Lumière actif au travers du coucher du soleil et de la venue de la Nuit. Cette zone limite reste en nous un moment d'inquiétude qui vient du fond des âges. Inquiétude ici, d'être loin de son endroit natal, qui apparait souvent comme l'endroit refuge de notre Vie.

Mots clés

coucher_de_soleil cloture

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* psycho - Haïku à fond psychologique.
Haïku pouvant avoir un niveau de lecture exprimant une situation psychologique sous-jacente encore active. Il n'est pas évident que cette analyse soit exacte. Elle peut être simplement présente dans l'esprit du lecteur. Elle est presque toujours absente de l'intention de l'auteur comme on peut le constater après demande de renseignement auprès de l'auteur.

* auteur - L'auteur se met en scène.
Présence de l'auteur dans le haïku, l'auteur se met en scène mais ne parle pas nécessairement de lui.

Tous les haïkus de l'auteur >>>