tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

the skipping stone
all the way across . . .
end of summer


Annette Makino, USA
cco 2016-03-2

Commentaire.

La pierre qui ricoche sur l'eau avec ses bonds de plus en plus courts contient inévitablement l'idée d'une fin inéluctable. Parce qu'une pierre ne peut rester à la surface de l'eau, elle doit quitter ce monde chaud pour glisser dans l'oubli de l'eau froide. Ce sentiment est accentué par la diminution de son énergie matérialisée par les bonds de plus en plus courts. On sait en la voyant vivre ainsi à la surface de l'eau qu'elle va disparaître, finir. C'est le sentiment que nous avons de la "fin de l'été". Une période spéciale où l'on sent que la Vie est à son apogée et qu'elle va se retirer peu à peu. Les deux images sont ici en analogie et se renforcent sur des plans différents. Un beau parallèle entre deux niveaux de discours. Le sentiment de "fin d'été" est très profondément ancré en nous, il fait partie de notre patrimoine commun d'espèce. C'est ce que certains appellent la mémoire phylétique contenant des éléments très anciens remontant à l'aube de l'espèce.

Mots clés

fin_été

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* analogie -

* S21 - Césure entre L2 et L3.
Césure en L2-L3.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

Archétypes et dialectiques

* A_Frontière - La Frontière, la LImite entre deux domaines.

* A_Fragilité - La Fragilité qui survit
Quelque chose de fragile dans un univers "hostile". Qui emporte en lui quelque chose.

David, le petit être.

Tous les haïkus de l'auteur >>>