tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

averse de mai -
le tramway crie
comme un cochon


Philippe Quinta, France
cco 2016-05-1

Commentaire.

Le haïku est aussi un discours amusé sur les choses. Il ne faut jamais l'oublier. J'aime bien la liaison originale entre l'averse, le tramway et le cri du cochon. La liberté est laissée au lecteur d'imaginer ce qu'il veut. Cette ouverture est un gage de réussite, notamment par la durée de la phase de liage lors du passage vers la mémoire long-terme.

Mots clés

humour tramway son pluie

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

Tous les haïkus de l'auteur >>>