tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

tombes oubliées –
leurs noms lus
à voix haute


Michel Duflo, France
cco 2016-05-2

Commentaire.

Haïku reposant sur une opposition Oubli versus Connu. C'est cette ambiguïté basée sur le double sens de "oubliées" qui en fait la force. Il faut y penser à deux fois pour comprendre. Il y a aussi un élément actif (archétype) dans ce fait de ramener à la connaissance des noms oubliés. La Vie qui triomphe (juste pour un instant).

Mots clés

guerre cimetière souvenir

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* opposition - Images en opposition.
Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

Archétypes et dialectiques

* A_Vie - La Vie.
Toute manifestation d'un être pour affirmer sa présence, sa survie, parfois dans un contexte qui lui est défavorable.

* A_Mort - La Mort.
Contexte de mort (deuil, décès, cimetière...) ou pulsion de mort (guerre, violence...).

* D_VieMort - Vie <> Mort.
Opposition entre la Vie et la Mort.

Tous les haïkus de l'auteur >>>