tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

overcast night --
the mouse trap
snaps

nuit nuageuse --
la trappe à souris
claque


Paul David Mena, USA
cco 2016-07-1

Un autre haïku psychologique si l'on connaît l'auteur. Le discours profond est parallèle au discours de surface. Paul David Mena excelle dans ces explorations de notre inconscient.

Mots clés

nuit souris mort

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* atmosphere - Quelque chose se dégage de l'ensemble des éléments composant le haïku. Un climat, une atmosphère. L'auteur ne l'explicite pas. C'est le lecteur que la reconstruit à partir de son vécu.

C'est spécialement ce qui se produit dans le haïku en trois segments aussi appelé "liste de commission", "grocery list". Mais cet effet peut être obtenu autrement.

La mention des sensations liées à la meteo, au goût permet d'ajouter une dimension multisensorielle à l'atmosphère créée.

* feuilleté - Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme à l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka. Mais ils se recouvrent dans le haïku feuilleté.

* psycho - Haïku pouvant avoir un niveau de lecture exprimant une situation psychologique sous-jacente encore active. Il n'est pas évident que cette analyse soit exacte. Elle peut être simplement présente dans l'esprit du lecteur. Elle est presque toujours absente de l'intention de l'auteur comme on peut le constater après demande de renseignement auprès de l'auteur.

Tous les haïkus de l'auteur >>>