tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

hunting season
the maple's
blood red

saison de la chasse
des pommes
le rouge sang


Sandi Pray, USA
cco 2016-10-1

Il est souvent difficile de traduire ce genre de tournure anglo-saxonne avec le qualificatif antéposé et enjambement (saut de ligne). Je choisis toujours de coller au plus près du texte original parce que sa construction, consciente ou inconsciente, a du être importante pour l'auteur.

Mots clés

rouge couleur chasse pomme sang

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* simili - Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* fin - Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

* jeu_mots - Jeu de mots, mot à double sens sans être un pivot. Souvent l'occasion d'un discours à plusieurs niveaux de lecture pour les mots à double sens. Ce trait est lié à l'humour, au comique de situation.

* archetype - Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du monde.

Archétypes et dialectiques

* A_PointActif - Point actif (couleur, son, ...)
Variante de la Couleur. Ici, c'est un point, généralement de couleur qui a le rôle important. En fait, cet archétype illustre le fait que c'est l'Inconscient qui analyse les images de notre regard. C'est lui qui repère ces points et y dirige notre regard.

Tous les haïkus de l'auteur >>>