tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

heat lightning
the weight
of a sparrow

éclair de chaleur
le poids
d'un moineau


Katherine Cudney, USA
cco 2017-01-2

La force de ce haïku naît de la juxtaposition de l'orage et de l'oiseau (que l'on présume mort). Les oppositions fortes entre la Force et la Faiblesse, Grand versus Petit, Haut versus Bas ajoutent au dynamisme. Il ne faut pas oublier les archétypes à l'oeuvre en coulisse. La Mort de l'oiseau, avec l'idée qu'il a été foudroyé et qu'il est donc tombé (la Chute d'un être volant)...

Mots clés

orage mort oiseau lumière

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* archetype - Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du monde.

* juxtaposition - Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

* opposition - Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* fin - Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

* avis - L'auteur donne explicitement son avis ou une explication. Le discours n'est pas neutre au premier niveau de lecture. Il ne s'agit pas ici de haïkus où l'auteur explique au lecteur ce qu'il doit comprendre, généralement clos et sans intérêt. Ici, l'auteur donne une indication qui fait partie des éléments du discours en plus des autres qui qui n'est pas une redondance (redite, précision, explication).

* feuilleté - Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme à l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka. Mais ils se recouvrent dans le haïku feuilleté.

* psycho - Haïku pouvant avoir un niveau de lecture exprimant une situation psychologique sous-jacente encore active. Il n'est pas évident que cette analyse soit exacte. Elle peut être simplement présente dans l'esprit du lecteur. Elle est presque toujours absente de l'intention de l'auteur comme on peut le constater après demande de renseignement auprès de l'auteur.

Archétypes et dialectiques

* A_Mort - La Mort.
Contexte de mort (deuil, décès, cimetière...) ou pulsion de mort (guerre, violence...).

* A_Chute - La Chute,déchéance,perte de statut,tomber,vieillir
Tout ce qui est considéré comme une diminution de l'état, une perte de niveau, généralement suite au cours du Temps. Le déclin des êtres ou des choses.

Instanciations
- La maison abandonnée, la vieillesse, la maladie.
- L'approche de la mort, de la fin.
- La dégradation des lieux, des objets.
- Le déclin.
- Parfois toute situation sabi portant la trace des années sur un objet.

Type : Etat

Structure : Sujet + Verbe + Etat

Sujet := Toute chose
Verbe := être / devenir
Etat := abandonné / inutile / dégradé /diminué

* A_Lumière - La Lumière.
La Lumière.
A mettre en relation avec la Lumière dans la Nuit.

* D_ClairSombre - Clair <> Sombre, Lumière <> Obscurité.

Tous les haïkus de l'auteur >>>