tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

nuit noire et blanche –
remplir le pilulier
de toutes les couleurs


Eléonore Nickolay, France
cco 2017-01-2

Un de ces haïkus magiques par la richesse des images et la force de leur simplicité. Opposition entre monochrome et couleurs. Il y traîne comme un sentiment étrange que l'on ajoute des couleurs à la Nuit. Il semble y avoir un discours profond sous ce haïku.

Mots clés

médicament couleur

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* opposition - Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* fin - Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

* archetype - Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du monde.

Archétypes et dialectiques

* A_Nuit - La Nuit.
La nuit primale, avec son obscurité, ses "dangers", ses mystères et nos peurs millénaires.

* A_Abri - L'Abri, la serre, le refuge, la maison.
Tout endroit de vie où on est abrité des conditions extérieures. La maison, la serre... En relation avec les dialectiques intérieur versus Extérieur, Chaud versus Froid. Souvent lié aux haïkus météo.

A distinguer du lieu Clos qui possède moins de sèmes. Au chaud dans une maison alors qu'il pleut dehors relève de l'Abri plus que lieu Clos.

Tous les haïkus de l'auteur >>>