tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

marée haute...
elle retient
un sanglot


Coralie Berhault Creuzet, France
cco 2017-02-1

Voici un haïku dont la force provient de l'importance de l'ellipse et du choix, de la justesse de l'élément d'atmosphère. L1 a plusieurs sens. C'est de plus une image forte, dans tous ses sens. Le peu d'informations disponibles laisse toute la liberté à l'auteur d'imagine la situation. C'est en effet nécessaire pour la ranger en mémoire. On ne peut ranger facilement en mémoire long-terme (après la minute) qu'un objet compris. C'est très important de comprendre cela pour écrire correctement de haïkus actifs.

Mots clés

tristesse

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* jeu_mots - Jeu de mots, mot à double sens sans être un pivot. Souvent l'occasion d'un discours à plusieurs niveaux de lecture pour les mots à double sens. Ce trait est lié à l'humour, au comique de situation.

* simili - Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* feuilleté - Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme à l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka. Mais ils se recouvrent dans le haïku feuilleté.

Tous les haïkus de l'auteur >>>