tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

Mer du Nord
sur la gaufre sucrée
un peu de sel


Ruth Nicaise, Belgique
cco 2017-04-2

Autre haïku culturel. Qui n'est pas Belge ou du Pas de Calais ne peut comprendre toutes les images qui viennent à l'esprit avec ces quelques mots. Il est très efficace mais ne peut ni voyager, ni être traduit. Du point de vue technique, il utilise une opposition rare entre deux goûts. Un peu la version Mer du Nord du sucré-salé. Il se termine par le goût piquant du sel avec peut-être là, l'archetype du PointActif.

Mots clés

goût sel

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* culturel - Le haïku s'appuie sur un élément culturel externe bien connu du lecteur. Il y a partage d'un environnement (lieu, situation...) ou élement culturel (musique, peinture...) qui va chercher des souvenirs ou sensations dans la mémoire, le vécu du lecteur. Cela permet une grande économie de place, il ne faut rien ajouter d'autre, l'effet est produit par l'apport du lecteur.

* opposition - Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* juxtaposition - Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

* gout - Utilisation du goût à la place de la météo pour créer une atmosphère.

Tous les haïkus de l'auteur >>>