tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

Ville oubliée-
du dernier train descend
le nouveau instituteur


Abelhak Moutachaoui Abdou, Maroc
cco 2017-08-1

Discours ambigü et donc riche. La juxtaposition des trois éléments crée une atmosphère que l'Imaginaire du lecteur construit. En fait, le dernier train est vraisemblablement celui de la journée, mais vu le contexte, on semble croire que c'est le dernier qui viendra. C'est L1 qui produit cet effet. De même L3 donne le sentiment que la ville va renaître, toujours dans la ligne de L1. Une construction spéciale qui de plus fait boucler le haïku avec un nouveau départ pour la ville.

Mots clés

train

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* atmosphere - Quelque chose se dégage de l'ensemble des éléments composant le haïku. Un climat, une atmosphère. L'auteur ne l'explicite pas. C'est le lecteur que la reconstruit à partir de son vécu.

C'est spécialement ce qui se produit dans le haïku en trois segments aussi appelé "liste de commission", "grocery list". Mais cet effet peut être obtenu autrement.

La mention des sensations liées à la meteo, au goût permet d'ajouter une dimension multisensorielle à l'atmosphère créée.

* soudain - Le haïku décrit un événement soudain, parfois inattendu. Il saisit quelque chose qui vient de se produire. Il apparait comme une transition entre deux états : l'avant et l'après.

* opposition - Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* archetype - Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du monde.

* feuilleté - Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme à l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka. Mais ils se recouvrent dans le haïku feuilleté.

* fin - Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

Archétypes et dialectiques

* A_Chute - La Chute,déchéance,perte de statut,tomber,vieillir
Tout ce qui est considéré comme une diminution de l'état, une perte de niveau, généralement suite au cours du Temps. Le déclin des êtres ou des choses.

Instanciations
- La maison abandonnée, la vieillesse, la maladie.
- L'approche de la mort, de la fin.
- La dégradation des lieux, des objets.
- Le déclin.
- Parfois toute situation sabi portant la trace des années sur un objet.

Type : Etat

Structure : Sujet + Verbe + Etat

Sujet := Toute chose
Verbe := être / devenir
Etat := abandonné / inutile / dégradé /diminué

* A_Cycle - Le Cycle du temps.
Le cycle des saisons, des années, des vies. Cela peut être répétitif comme les saisons ou à un seul cycle avec une croissance suivie d'une chute.

Tous les haïkus de l'auteur >>>