tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

janvier
sur l’arbre foudroyé
le bruit de la pluie


Marlène Alexa, Egypte
cco 2018-01-2

Commentaire.

La juxtaposition L2 L3 crée un sentiment curieux, comme s'il existait un lien enfoui entre les deux images. L'auteure veut dire quelque chose mais laisse la juxtaposition le faire à sa place. Une belle configuration et économie de moyens. A remarquer, la diminution d'intensité des phénomènes météos de L2 à L3 qui pourrait matérialiser le cours du Temps. Janvier est le début d'un cycle, l'arbre mort, lui est au bout du sien.

Mots clés

son pluie arbre mort orage

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* xxx - Attrait indéfini.
Haïku ayant quelque chose d'indéfinissable qui mérite une étude plus approfondie.

Archétypes et dialectiques

* A_Mort - La Mort.
Contexte de mort (deuil, décès, cimetière...) ou pulsion de mort (guerre, violence...).

* T_Lent - Temps lent.
C'est une tranche de Temps longue durant laquelle tout semble immobile dans le temps. C'est le temps des atmosphères.

Tous les haïkus de l'auteur >>>