tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

murmurs in her sleep--
the moon slips behind
the clouds

murmures dans son sommeil
la lune glisse derrière
les nuages


Earl Keener, USA
cco 2018-02-1

Commentaire.

C’est toujours inquiétant quand la Lune se voile et nous laisse dans la Nuit. Cet élément a été utilisé par l’auteur dans un haïku à structure de tanka (deux éléments : personnel et naturel en relation de connotations). Il faut se souvenir que la Lune est aussi dans la poésie un élément de liaison entre les amants. Le plus important pour moi dans ce haïku est qu’il marque une transition soudaine entre deux états. Un trait marquant de certains haïkus.

Mots clés

nuit son couple lune

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* soudain - Modification soudaine.
Le haïku décrit un événement soudain, parfois inattendu. Il saisit quelque chose qui vient de se produire. Il apparait comme une transition entre deux états : l'avant et l'après.

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* yugen - Yugen, mystère.
Le Yugen est un concept d'esthétique japonaise qui peut se traduire par profond, mystérieux, sombre, trouble... En critique de la poésie japonaise, il exprime une subtile profondeur des choses qui sont vaguement évoquée dans le poème.

http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_aesthetics

* auteur - L'auteur se met en scène.
Présence de l'auteur dans le haïku, l'auteur se met en scène mais ne parle pas nécessairement de lui.

* tanka - Haïku à structure de tanka.
Le tanka est composé de deux segments. Le premier, objectif décrit une situation, le second, subjectif, laisse parler les sentiments de l'auteur. Il est possible d'utiliser cette structure dans le haïku.

Le second segment peut cependant être écrit sans que l'auteur ne parle explicitement de lui mais simplement, y place des éléments de son comportement.

* absence - L'élément important n'est pas nommé.
Le haïku est organisé autour d'un élément non nommé auquel chaque image se réfère. L'intérêt est d'économiser la place qui serait utilisée par le fait de nommer l'élément tout en disposant de l'effet qu'il produit.

Le haïku peut apparaitre comme une voûte dont l'échafaudage a été retiré. Si le haïku est bien composé, l'élément principal est absent mais tout parle de lui.

Cette technique permet de retarder le rangement en mémoire car le lecteur doit compléter le discours au moyen de l'élément non nommé pour que le haïku soit compréhensible sans ambiguïté. Il acquiert alors un poids mémoriel plus important.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* meteo - Haïku utilisant la meteo pour créer une atmosphère.
Utilisation dans un segment du haïku d'une référence au temps (conditions météo) qui apporte plus que la mention du temps comme décor. La référence désigne un état du temps qui a des effets physiques (pluie froide, grêle soudaine, givre, ...) ou psychologique (ciel couvert, avis de tempête, après-midi étouffante...). Ces effets sont essentiellement ressentis via la peau (contact, température,...); ce qui relie l'auteur/lecteur au Monde (son environnement direct).

Le temps mentionné et ses effets partagent un ensemble de sèmes (brutalité, imprévisibilité, "froid", climat psychologiquement étouffant, ...) avec la situation vécue par l'auteur.

Un changement brusque et peu agréable de situation partage des sèmes (brutalité, imprévisibilité, impact) avec un orage soudain, une grêle, une averse froide. Un moment dur à vivre, une déconvenue, avec une pluie froide. Un temps couvert d'avant la pluie en partage avec un moment où l'on redoute la survenue d'événements que l'on redoute.

Bien que la meteo serve souvent de marqueur (kigo - mot de saison), il arrive qu'elle apporte plus que la simple localisation dans la saison ou la mention du contexte du moment.

Archétypes et dialectiques

* A_ChoseActiveEnfouie - Choses actives enfouies
Toute chose non nommée enfouie dans des profondeurs, qui serait active et produirait des effets perceptibles. Concept de l'Inconscient.
A différencier de la Chose Cachée, qui n'a pas d'activité au niveau profond.

* T_FuturPresent - Temps germe du futur.
Ce Temps apparaît comme une bulle de Futur dans le temps présent. Il signale un événement certain dont on voit les prémices dans le moment présent. C'est, par exemple, le temps de la fin de l'été avec l'hiver qui arrive. mais qui n'est pas nommé.

Tous les haïkus de l'auteur >>>