tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

one finger
raised in greeting
heat wave

un doigt
levé comme bonjour
vague de chaleur


Annette Makino, USA
cco 2018-08-1

Commentaire.

J'aime bien cette juxtaposition d'éléments qui donnent la force à ce haïku. L'auteure n'explique pas mais laisse au lecteur toute sa liberté. A noter la similitude entre les éléments basée sur un petit groupe de sèmes (le caractère explosif de la situation).

Mots clés

chaleur violence

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* S21 - Césure entre L2 et L3.
Césure en L2-L3.

* culturel - Utilisation d'un élément culturel externe.
Le haïku s'appuie sur un élément culturel externe bien connu du lecteur. Il y a partage d'un environnement (lieu, situation...) ou élement culturel (musique, peinture...) qui va chercher des souvenirs ou sensations dans la mémoire et le vécu du lecteur. Cela permet une grande économie de place, il ne faut rien ajouter d'autre, l'effet est produit par l'apport du lecteur.

* fin - Elément final donne le sens.
Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

Tous les haïkus de l'auteur >>>