tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

premier février
une averse grésille
sur le toit


Gérard Dumon, France
cco 2019-02-1

Commentaire.

Un bel exemple d’utilisation de sonorités en L1 et L2 afin de mimer le bruit du grésil. Le haïku repose aussi sur l’opposition Intérieur versus Extérieur et sur ’l’archétype de l’Abri. Un haïku tout simple, en apparence seulement.

Mots clés

février pluie son toit froid

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* sons -

* opposition - Images en opposition.
Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

Archétypes et dialectiques

* A_Abri - L'Abri, la serre, le refuge, la maison.
Tout endroit de vie où on est abrité des conditions extérieures. La maison, la serre... En relation avec les dialectiques intérieur versus Extérieur, Chaud versus Froid. Souvent lié aux haïkus météo.

A distinguer du lieu Clos qui possède moins de sèmes. Au chaud dans une maison alors qu'il pleut dehors relève de l'Abri plus que lieu Clos.

* D_IntExt - Intérieur <> Extérieur.

Tous les haïkus de l'auteur >>>