tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

learning to eat
around bruises
winter apples

apprendre à manger
autour des marques de coups
pommes d’hiver


Debbi Antebi, UK
cco 2019-02-1

Commentaire.

Un haïku qui me semble dire quelque chose d’autre que ce qui est écrit. C’est la technique du discours feuilleté. Un discours de surface recouvre un ou plusieurs autres avec lequel il partage des similitudes et des sèmes. Ici, on sent quelque chose mais on ne peut le définir clairement. Cette disposition donne de sa force au texte. Il nous reste bien des interrogations et des hypothèses, une fois le texte lu.

Mots clés

pomme hiver fruit manger

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* auteur - L'auteur se met en scène.
Présence de l'auteur dans le haïku, l'auteur se met en scène mais ne parle pas nécessairement de lui.

* S21 - Césure entre L2 et L3.
Césure en L2-L3.

* psycho - Haïku à fond psychologique.
Haïku pouvant avoir un niveau de lecture exprimant une situation psychologique sous-jacente encore active. Il n'est pas évident que cette analyse soit exacte. Elle peut être simplement présente dans l'esprit du lecteur. Elle est presque toujours absente de l'intention de l'auteur comme on peut le constater après demande de renseignement auprès de l'auteur.

* feuilleté - Discours à plusieurs niveaux de lecture.
Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme l'élément créant l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka, dont ils forment les deux parties. Ils se recouvrent cependant dans le haïku feuilleté.

* lectures - Lectures multiples. Plusieurs sens possibles.
Le haïku a plusieurs sens possibles mais toujours au niveau de surface. Il ne s'agit pas de discours feuilleté où le sens de surface et profond différent. A ne pas confondre avec le discours feuilleté avec un discours de surface et un ou plusiuers discours profonds.

* absence - L'élément important n'est pas nommé.
Le haïku est organisé autour d'un élément non nommé auquel chaque image se réfère. L'intérêt est d'économiser la place qui serait utilisée par le fait de nommer l'élément tout en disposant de l'effet qu'il produit.

Le haïku peut apparaitre comme une voûte dont l'échafaudage a été retiré. Si le haïku est bien composé, l'élément principal est absent mais tout parle de lui.

Cette technique permet de retarder le rangement en mémoire car le lecteur doit compléter le discours au moyen de l'élément non nommé pour que le haïku soit compréhensible sans ambiguïté. Il acquiert alors un poids mémoriel plus important.

Archétypes et dialectiques

* T_Immobile - Temps immobile.
Un espace de temps très court où rien ne bouge. Les choses sont figées comme dans une photo. L'image est immobile. C'est aussi le temps des atmosphères basées sur une liste d'éléments.

Tous les haïkus de l'auteur >>>