tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

cabanon de vignes~
le rouge
d'un graffiti


Annie Chassing, France
cco 2019-05-1

Commentaire.

Plusieurs dispositifs intéressants dans ce haïku. Le premier, en L2, est un changement de sémantique de 'rouge', qui passe d'une allusion au vin à une couleur d'inscription. Ce glissement de sens est assez rare, et mérite d'être étudié pour son efficacité. Le second est un archetype de la Vie (la couleur vive) sur un bâtiment généralement peu moderne. Une affirmation de la Vie. Le troisième est la juxtaposition peu attendue des trois éléments (cabanon, rouge, graffiti). Un beau haïku minimaliste mais efficace. Ce n'est pas un "so-what" (haïku vide et inactif) malgré son minimalisme. C'est justement celui-ci qui crée son activité dans l'esprit du lecteur/trice.

Mots clés

couleur rouge graffiti vin

Structure du haïku

Schéma(s) et Motif(s) présent(s) :

Schéma :
  Motif : mmm053 -

Technique(s) utilisée(s) :

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* glissement - Glissement d'un sens vers un autre.
Glissement de discours d'un sens vers un autre. C'est tout le discours qui bascule de sens. Ne pas confondre avec la surprise qui est un élément inattendu qui ne change pas profondément le sens du discours.

* pivot - Element pivot.
Utilisation d'un élément pivot servant de lien entre deux parties différentes du haïku. Cet élément appartient à la fois aux deux parties.

* opposition - Images en opposition.
Images ayant un groupe de sèmes opposés. Les images sont contraires l'une de l'autre. Les sèmes opposés se regroupent cependant en dialectiques. Une dialectique est composée de sèmes contraires, comme les deux faces, pôles d'une même qualité.

Par exemple :
- le Haut et le Bas.
- l'Intérieur et l'Extérieur
- Le Grand et le Minuscule

* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* absence - L'élément important n'est pas nommé.
Le haïku est organisé autour d'un élément non nommé auquel chaque image se réfère. L'intérêt est d'économiser la place qui serait utilisée par le fait de nommer l'élément tout en disposant de l'effet qu'il produit.

Le haïku peut apparaitre comme une voûte dont l'échafaudage a été retiré. Si le haïku est bien composé, l'élément principal est absent mais tout parle de lui.

Cette technique permet de retarder le rangement en mémoire car le lecteur doit compléter le discours au moyen de l'élément non nommé pour que le haïku soit compréhensible sans ambiguïté. Il acquiert alors un poids mémoriel plus important.

* courtmetrage - Court-metrage.
Un haïku qui pourrait être un clip video. La séquence initiale d'un film court.

Archétypes et dialectiques

* A_PointActif - Point actif (couleur, son, ...)
Variante de la Couleur. Ici, c'est un point, généralement de couleur qui a le rôle important. En fait, cet archétype illustre le fait que c'est l'Inconscient qui analyse les images de notre regard. C'est lui qui repère ces points et y dirige notre regard.

Tous les haïkus de l'auteur >>>