tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

flower moon --
last stop
of the bachelorette party

(lune des fleurs --
dernier arrêt
de l'enterrement de vie de jeune fille)


Paul David Mena, USA
cco 2019-05-2

Commentaire.

Tout en allusions, ce discours elliptique est basé sur la juxtaposition d'éléments ayant par ailleurs des éléments sémantiques communs (fleur, virginité, nouvelle vie...). Les liens sont cependant ténus mais bien présents.

Mots clés

fleur femme lune mariage

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :

* ellipse - Ellipse.
Ellipse : seul le minimum est dit mais la situation peut être reconstituée par le lecteur.
C'est aussi le cas où une partie seulement du discours est présente. Le reste peut se deviner par le lecteur.

* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

* concordance - Concordance entre discours superficiel et profond.
Concordance entre le discours de surface et le discours profond. Deux discours parallèles.

* feuilleté - Discours à plusieurs niveaux de lecture.
Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme l'élément créant l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka, dont ils forment les deux parties. Ils se recouvrent cependant dans le haïku feuilleté.

* fin - Elément final donne le sens.
Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

* xxx - Attrait indéfini.
Haïku ayant quelque chose d'indéfinissable qui mérite une étude plus approfondie.

Archétypes et dialectiques

* A_Passage - Le Passage, la Transition.
Tout ce qui est le passage d'une étape, d'une borne, d'un état à l'autre. Le franchissement d'un col, le passage d'une barrière séparant deux zones. Les ponts, solstices, nouvel-an...

* D_HautBas - En Haut <> en Bas.
Une opposition entre ce qui est en Haut et ce qui est en Bas. Par exemple, le ciel et la terre, les étoiles et les lumières de la ville, les nuages et la mer...

Tous les haïkus de l'auteur >>>