tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

feuilletant un vieux livre
entre les pages
cet automne là!


Rachida Jerbi, Tunisie
cco 2019-10-1

Commentaire.

Non-dit. Un haïku à la grande force évocative. Il laisse le lecteur construire le discours ébauché à partir de son vécu. Une technique très efficace pour faire résonner le discours en mémoire à court-terme. A noter que cet effet n'est actif qu'à l'extrême fin du discours, forçant ainsi le lecteur à une réévaluation du sens.

Mots clés

livre souvenir automne lecture

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :


* courtmetrage - Court-metrage.
Un haïku qui pourrait être un clip video. La séquence initiale d'un film court.

Effet obtenu: resmem - Résonance en mémoire.
Contribue à la résonance en mémoire en augmentant le temps en phase de liage dans la mémoire à court-terme.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 3-suj - Sujet, contenu


* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Ces archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

Effet obtenu: liainc - Liage à l'Inconscient.
Certains éléments du haïku se relient à des éléments présents dans notre Inconscient. Ces liaisons créent lors de la phase de liage en mémoire court-terme. Les éléments présents dans l'Inconscient peuvent provenir de notre vécu mais plus probablement d'un fonds commun (Inconscient collectif) de modèles, de schémas qui sont nos briques de base pour intépréter le Monde. Ce sont les archétypes (au sens de Jung) et les dialectiques (oppositions polaires).

Au niveau: 2-prof - Niveau profond
Structures profondes, non explicites, objets actifs de l'inconscient.

Niveau de description: 6-inf - Infrastructure active (archétypes,dialectiques)


* S21 - Césure entre L2 et L3.
Césure en L2-L3.

Effet obtenu: liadyn - Liage dynamique.
La mise en relation des éléments crée un effet lors de la phase de liage en mémoire court-terme.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-strs - Organisation, Structure superficielle


* fin - Elément final donne le sens.
Un détail situé à la fin fait découvrir le sens réel du haïku.

Effet obtenu: reinter - Réinterprétation en fin.
Oblige à une réinterprétation une fois arrivé à la fin de la lecture afin de pouvoir en dégager un sens non perçu au début de la lecture. L'augmentation du temps passé en mémoire court-terme avant la phase de liage contribue à la force de ce haïku.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-strs - Organisation, Structure superficielle


* memoire - Elément de mémoire actif.
Le moteur de ce type de haïku semble être un souvenir qui ressurgit.

Effet obtenu: liavec - Liage au vécu du lecteur.
Il y a, en mémoire court-terme, un liage avec des éléments faisant partie du vécu du lecteur.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 3-aut - Place de l'auteur


* feuilleté - Discours à plusieurs niveaux de lecture.
Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme l'élément créant l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka, dont ils forment les deux parties. Ils se recouvrent cependant dans le haïku feuilleté.

Effet obtenu: reinter - Réinterprétation en fin.
Oblige à une réinterprétation une fois arrivé à la fin de la lecture afin de pouvoir en dégager un sens non perçu au début de la lecture. L'augmentation du temps passé en mémoire court-terme avant la phase de liage contribue à la force de ce haïku.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-trait - Style, traitement


* simili - Similitudes.
Utilisation d'images ayant des sèmes communs. Le partage de sèmes (qualités, caractéristiques) communs fait que les images se renforcent l'une l'autre. Il y a résonance car l'esprit fait la relation entre les deux images.

Une tasse de thé et un lac partagent le fait d'être une étendue de liquide cernée par un bord. On peut "voir" l'image de l'un dans l'autre.

Effet obtenu: liadyn - Liage dynamique.
La mise en relation des éléments crée un effet lors de la phase de liage en mémoire court-terme.

Au niveau: 2-prof - Niveau profond
Structures profondes, non explicites, objets actifs de l'inconscient.

Niveau de description: 5-strp - Structure profonde (schemas, patrons, culturel, asso, simil)


* auteur - L'auteur se met en scène.
Présence de l'auteur dans le haïku, l'auteur se met en scène mais ne parle pas nécessairement de lui.

Effet obtenu: liavec - Liage au vécu du lecteur.
Il y a, en mémoire court-terme, un liage avec des éléments faisant partie du vécu du lecteur.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 3-aut - Place de l'auteur

Archétypes et dialectiques

* A_ChoseActiveEnfouie - Choses actives enfouies
Toute chose non nommée enfouie dans des profondeurs, qui serait active et produirait des effets perceptibles. Concept de l'Inconscient.
A différencier de la Chose Cachée, qui n'a pas d'activité au niveau profond.

* A_Passé - Le Passé.
Le Passé a un rôle actif.

* A_Indice - L'indice, le détail révélateur.
Quelque chose, un détail, nous révèle une chose cachée ou invisible.

Tous les haïkus de l'auteur >>>