tempslibres.org : Coups de coeur

Année 2016 : du 1 au 15 septembre

leaden clouds . . .
the way the bare trees
support them

nuages plombés . . .
la manière dont les arbres nus
le supportent

in Wild Plum: A Haiku Journal, pages 7 and 47, 8/31/16

J'aimais bien l'image. On peut regretter l'avis de l'auteur, mais la force de l'image l'emporte. C'est cela aussi la cotation d'un haïku. Il a parfois un trait qui l'emporte. ... >>> la suite...

Bill Waters
Pennington, New Jersey USA

end of summer
strands of an abandoned kite
flutter in the wind

fin d'été
les brins d'un cerf-volant abandonné
voltigent au vent

Une autre haïku où la Vie cherche désespérément à continuer, n'abandonne pas. On pourrait y voir une personnification du cerf-volant mais l'auteure n'en a pas dit assez pour cela. Elle est rest ... >>> la suite...

Catherine
Connecticut USA

lire
jusqu'à ne plus rien voir -
derniers soirs de l'été

Archétypes de la Lumière qui s'éteint, de la Chute, de la Nuit. Schéma de la Vie qui s'épuise. Retenir la Vie, juste encore un peu avant la Nuit. ... >>> la suite...

Luce Pelletier
Québec Canada

lengthening days
even the morning glory
a shade bluer

les jours s'allongent
même la gloire du matin
d'une teinte plus bleue

John Wisdom
South Sarasota, Florida USA

i the doctor's surgery
a paulm tree
...deein

in the doctor's surgery
a palm tree
...dying

dans le cabinet du médecin
un palmier
...mourant

C'est le genre de contexte (L1) où il vaut mieux avoir un regard amusé sur les choses. Les salles d'attente, avec leur temps vide, sont propices à l'observation. Et au réflexe du regard moqueur po ... >>> la suite...

John McDonald
Edinburgh Scotland (UK)

sweet peas
sclimin
the jyle palin

sweet peas
climbing
the prison fence

pois de senteur
grimpant
la clôture de la prison

Autre haïku où la Vie "fait le mur". Un motif fréquent qui doit correspondre à quelque chose que l'on "attend" dans ce contexte. Archétype de la Vie qui triomphe. ... >>> la suite...

John McDonald
Edinburgh Scotland (UK)

summer haze --
someone murmurs
"Alzheimer's"

brume d'été --
quelqu'un murmure
"l'Alzheimer"

Ce haïku traite d'un sujet très lourd. Il apparaît comme un murmure que l'on vient d'entendre. Le genre de situation où la normalité déraille. Il faut remarquer que le haïku débute par un cont ... >>> la suite...

Paul David Mena
Wayland, Massachusetts USA

harvest moon --
her updated
relationship status

Similitude. Il plane la relation entre la récolte et le statut "relation de vie" de Facebook. Même si ce n'est pas dit, on devine que le statut est passé à libre ou célibataire... Les deux partie ... >>> la suite...

Paul David Mena
Wayland, Massachusetts USA

a latch clicks
on the vacant house ...
winter solstice

un verrou claque
à la maison vide ...
solstice d'hiver

Liu Chen-ou
Toronto Canada

first day of spring
the lingering scent
of rare books

premier jour de printemps
l'odeur persistante
de livres rares

Oppositions difficiles à identifier. Il y a quelque chose de trouble dans le Passé qui s'insinue dans la Vie (printemps). Les livres contiennent de l'écrit mais il se manifeste ici par son odeur. ... >>> la suite...

Liu Chen-ou
Toronto Canada

edge of the woods
some things I may not want
to know

lisière des bois
certaines choses que je n'ai pas envie
de savoir

The Heron's Nest, XVII:3, September 2016

Annette Makino
Arcata, CA USA

end of summer
we no longer know
what sleeps in the barn

fin d'été
nous ne savons plus
ce qui dort dans la grange

Un haïku qui tire sa force du non-dit, du mystère d'une situation inexpliquée. La fin de l'été, c'est le début de l'obscurité. Là où dort quelque chose. Il y a de l'Obscur dans ce haïku. ... >>> la suite...

Barry Goodmann
Northern New Jersey USA

valley wedding
the scent of gun smoke
coming uphill

mariage dans la vallée
l'odeur de poudre
monte la colline

Les haïkus d'odeur ont une force particulière parce qu'ils parlent directement à notre Inconscient, à notre mémoire profonde. Il y a ici opposition entre l'air frais du haut de la colline et l'od ... >>> la suite...

Sandi Pray
Robbinsville, North Carolina USA

nobody's tree
on the highest branch
the perfect apples

l'arbre de personne
dans la plus haute branche
les pommes parfaites

Sandi Pray
Robbinsville, North Carolina USA

moon silence
the sound of a mouse
comes between us

silence sous la lune
le bruit d'une souris
se glisse entre nous

Opposition entre le Haut (Lune) et le Bas (souris qui vit cachée). Le grand (Lune) et le minuscule (bruit de la souris). C'est aussi l'image de quelque chose de minuscule en apparence, qui se glisse ... >>> la suite...

Sandi Pray
Robbinsville, North Carolina USA

lunar eclipse
a nipple peeks
over her dress

éclipse de lune
un mamelon pointe
sous sa robe

Frogpond XXVII:1 Haiku Society of America (Spring 2004)

Similitude de rotondité Lune versus sein. La lune cachée un moment reapparaît comme le sein. Et cela commence par une pointe. Continuité du discours dans la structure profonde. ... >>> la suite...

Paula Fisher
Key Largo, Florida USA

Standing silently
In autumn rain
The old cypress

Debout en silence
Dans la pluie d'automne
Le vieux Cyprès

Paula Fisher
Key Largo, Florida USA

fifty years
of letters & journals—
flash flood

cinquante ans
de lettres & de journaux intimes —
crue subite

Sondra Byrnes
Sant-Fe, New Mexico USA

summer night
somewhere a saxophone
on born to run

Haïku s'appuyant aussi sur une allusion culturelle : "Born to run" de Bruce Sprinsteen. Intraduisible. On peut remarquer que le saxophone quelque part dans la nuit est un thème qui marque. Une allu ... >>> la suite...

Sondra Byrnes
Sant-Fe, New Mexico USA

wildflower bouquet—
taking the ladybug
back outside

bouquet de fleurs sauvages—
prendre la coccinelle
la remettre dehors

sage stone
Shalimar, Florida USA

sultry day -
the tumult of rain
on my umbrella

jour torride -
le tumulte de la pluie
sur mon parapluie

Brian Austin Darnell
Athens, GA USA

a hole in the meadow -
lowering
the farmer's body

Brian Austin Darnell
Athens, GA USA

Roman d'été -
La dernière page du livre
Lue plus lentement

Un Haïku par jour

Un haïku utilisant ce que j'appelle la "réalité augmentée". L'auteur mentionne ou perçoit que quelque chose se fait "plus". Un schéma très fréquent. Le haïku tire cependant sa force de l'arch ... >>> la suite...

Vincent Hoarau
Lyon France

quelle chaleur !
des cheveux d'une passante
l'odeur de chlore

Un Haïku par jour

Vincent Hoarau
Lyon France

pluie d'orage
le galop de l'essoreuse
remplit la maison

Un Haïku par jour

Un merveilleux haïku basé sur un glissement du discours et une double lecture de "galop". Et puis, c'est si original comme image cette essoreuse qui veut montrer sa présence face à la pluie. Oppos ... >>> la suite...

Gérard Dumon
Fouras France

nuit chaude et sans vent -
le ventilateur brasse
un standard de jazz

Un Haïku par jour

Il semble qu'il existe une proximité entre nuit chaude et musique à notes chaudes (jazz, saxo...). A creuser. ... >>> la suite...

Philippe Quinta
France

musique de nuit -
dans la fente du juke box
une demi-lune

Un Haïku par jour

Double utilisation du mot lune. ... >>> la suite...

Ben Coudert
France

park bench
she puts acorns
in his ears

(banc du parc
elle lui met des glands
dans les oreilles)

Owen Bullock
Camberra Australia

supermarket
on a Sunday morning
Stairway to Heaven

Allusion culturelle à un morceau de Led Zeppelin. Rupture de surface, continuité profonde du discours. ... >>> la suite...

Owen Bullock
Camberra Australia

roadside
a strip of painkillers
empty

bord de route
une tablette d'analgésiques
vide

Owen Bullock
Camberra Australia

before the bridal party
unfashionably early
rain arrives

Owen Bullock
Camberra Australia

a crack
in the pavement
yellow freesias

une fente
dans le trottoir
des freesias jaunes

La Vie qui l'emporte. Schéma fréquent, mais, avec ici, un motif original. Opposition entre dureté minérale du beton et fragilité du végétal. A notre une mention assez rare de la couleur jaune, ... >>> la suite...

Owen Bullock
Camberra Australia

avec Po Chu Yi
dans le tramway bondé -
rêve d'ermitage

Un Haïku par jour

Philippe Quinta
France

entaille aux entrailles-
la marque de cet oiseau
sur chaque cerise

Un Haïku par jour

Allitération en L1, bien en accord avec le discours. A remarquer "cet oiseau", qui n'est donc pas un oiseau. Cette mention ajoute un peu de mystère au discours, retarde notre compréhension et donne ... >>> la suite...

Françoise Gabriel
Bruxelles Belgique

fin de l’été
le trou de la poche du short
encore plus grand

116ème kukaï de Paris

Un autre haïku de réalité augmentée. ... >>> la suite...

Eléonore Nickolay
Vaires sur Marne France