tempslibres - free times haiku database

Analyse de la structure d'un haïku

first spring light
she deletes
her fertility app


Eva Limbach, Germany
cco 2019-04-1

Commentaire.

Haïku d'espoir. Sa force réside dans la jxtaposition inattendue entre une composante d'environnement (L1) et une du monde artificiel et technologique (l3). A noter que les deux composantes font référence à des phénomènes cycliques.

Mots clés

printemps matin femme internet bébé enceinte

Structure du haïku

Technique(s) utilisée(s) :


* feuilleté - Discours à plusieurs niveaux de lecture.
Haïkus à deux (ou plus) niveaux de lecture. Un premier niveau objectif parlant d'une situation, un autre sous-jacent qui dit autre chose. Les Chinois sont friands de ce type de discours à plusieurs niveaux.

Ces divers niveaux peuvent être conscients ou inconscients.

On retrouve un peu cette technique appliquée consciemment dans le haïku météo. L'élément météo peut se comprendre comme une allusion au temps et comme l'élément créant l'ambiance du haïku.

Les deux niveaux de discours sont conscients et disjoints et bien visibles dans le haïku tanka, dont ils forment les deux parties. Ils se recouvrent cependant dans le haïku feuilleté.

Surface : x-----------------x
======
Profondeur : x----------------x
(x----------------x )

- Deux discours parallèles avec partage de sèmes.
- Césure/Rupture horizontale (=)
- L'auteur dit quelque chose au niveau superficiel et autre chose au niveau profond. Ces deux discours sont liés par un partage de sèmes.
éventuellement plusieurs discours profonds différents
- Discours profond : parallèle - élément de structure: concordance
- Discours profond : indépendant - élément de structure: discordance
- élément de structure : feuilleté
- l'élément de structure "feuilleté" est toujours une construction explicite de l'auteur(e).
- le feuilleté entraine souvent la concordance entre discours de surface et profond. Le discours profond est alors un autre aspect du discours de surface.

Effet obtenu: reinter - Réinterprétation en fin.
Oblige à une réinterprétation une fois arrivé à la fin de la lecture afin de pouvoir en dégager un sens non perçu au début de la lecture. L'augmentation du temps passé en mémoire court-terme avant la phase de liage contribue à la force de ce haïku.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-trait - Style, traitement


* ellipse - Ellipse.
Ellipse : seul le minimum est dit mais la situation peut être reconstituée par le lecteur.
C'est aussi le cas où une partie seulement du discours est présente. Le reste peut se deviner par le lecteur.

Une technique différente de l'allusion, car ici, le lecteur doit deviner ce qui n'est pas dit. La partie non-dite ne fait pas nécessairement partie d'un contexte partagé par auteur et lecteur mais doit seulement être déduit du discours.

Effet obtenu: reinter - Réinterprétation en fin.
Oblige à une réinterprétation une fois arrivé à la fin de la lecture afin de pouvoir en dégager un sens non perçu au début de la lecture. L'augmentation du temps passé en mémoire court-terme avant la phase de liage contribue à la force de ce haïku.

Au niveau: 1-surf - Niveau de surface
Discours, organisation, contenu, sujet, style.

Niveau de description: 2-strs - Organisation, Structure superficielle


* juxtaposition - Juxtaposition.
Utilisation d'images placées côte à côte afin de faire naître un effet supérieur à celui de chaque image séparée. Il ne s'agit pas d'un effet de résonance comme dans la similitude mais plutôt d'un effet de composition comme dans un tableau ou une nature morte.

Les images juxtaposées n'ayant pas ou très peu de sèmes communs, elles composent une image globale nouvelle par rapport à ses composantes.

Effet obtenu: liadyn - Liage dynamique.
La mise en relation des éléments crée un effet lors de la phase de liage en mémoire court-terme.

Au niveau: 2-prof - Niveau profond
Structures profondes, non explicites, objets actifs de l'inconscient.

Niveau de description: 5-strp - Structure profonde (schemas, patrons, culturel, asso, simil)


* archetype - Archétypes actifs.
Présence active d'archétypes qui ont déterminé des rapports entre images. Les archétypes sont des structures qui ont aggrégé de sèmes (significations) et constituent des modèles hérités de l'Inconscient collectif. Ce sont les modèles qui nous servent à organiser notre perception du Monde.

ex: la Nuit, le Feu, la Mort, la Chute (déchéance), la Frontière...

La Nuit : sombre, noir, froid, menaçante (manque de visibilité des dangers potentiels), dangereuse (héritage des temps anciens), perte de la Lumière, liée à l'Inconscient par les rêves et cauchemars, monde silencieux, mystérieux, inconnu, peuplé d'êtres fantasmés.

Effet obtenu: liainc - Liage à l'Inconscient.
Certains éléments du haïku se relient à des éléments présents dans notre Inconscient. Ces liaisons créent lors de la phase de liage en mémoire court-terme. Les éléments présents dans l'Inconscient peuvent provenir de notre vécu mais plus probablement d'un fonds commun (Inconscient collectif) de modèles, de schémas qui sont nos briques de base pour intépréter le Monde. Ce sont les archétypes (au sens de Jung) et les dialectiques (oppositions polaires).

Au niveau: 2-prof - Niveau profond
Structures profondes, non explicites, objets actifs de l'inconscient.

Niveau de description: 6-inf - Infrastructure active (archétypes,dialectiques)

Archétypes et dialectiques

* A_Vie - La Vie.
Toute manifestation d'un être pour affirmer sa présence, sa survie, parfois dans un contexte qui lui est défavorable.

Tous les haïkus de l'auteur >>>